Les mails qui ont envoyé Adlène Hicheur en «préventive»

Par
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

  • Nouveau
  • 14/01/2012 16:57
  • Par

Bonjour,

Une petite précision : le 27e BCA est situé à Cran-Gevrier et non Cran-Chevrier.

On a beau être dans les montagnes, il n'y a pas des chèvres partout Rigolant

Merci à vous. C'est corrigé.

Pourquoi l'arrêter alors qu'il n'y a rien de sérieux contre lui ?

 

Il faut des résultats, même s'ils sont foireux ! Sous l'ancien régime il y avait la Bastille, aujourd'hui c'est Guantanamo et ses succédanés !

 

  • Nouveau
  • 14/01/2012 19:00
  • Par

Comment peut-on maintenir quelqu'un plus de 2 ans en préventive sans procés?

Suffit qu'il soit arabe en Sarkozye. 

Eh bien tout simplement parce que la loi, votée par des députés de toutes tendance ou presque, le permet: en antiterrorisme, tous les délais sont doublés par rapport aux affaires "ordinaires" (et nous ne sommes ici que dans le domaine de la correctionnelle, en criminelle il aurait attendu 4 ans mais il y serait pour des raisons plus "sérieuses"qu'un banal échange de emails)

nous ne sommes ici que dans le domaine de quelques paroles - c'est une illustration de l'Allemagne sous Hitler, ça a effectivement commencé comme ça...

  • Nouveau
  • 15/01/2012 10:32
  • Par

Juste deux précisions:

1- je ne connais pas la teneur exacte des messages échangés (nous n'avons pas accès à ceux-ci) mais il s'agit de messages écrits en arabe et dont Adlène conteste la traduction "tendancieuse", ... toujours est-il que même avec le plus grand acharnement (comme c'est le cas), aucune sorte de concrétisation de début de préparation d'acte terroriste n'est démontrée: celà relève de l'échange de mails entre pseudos...

 

2- de manière plus importante, et comme évoqué par MHJOZOUX, le risque est qu'on "fasse" condamner Adlène, pour l'exemple, à une peine couvrant sa période de détention "préventive", et le libérer ainsi en "considération de peine déjà servie" : cette pratique est habituelle dans ce type d'affaire (voir chapitre "Les condamnations reposant sur des preuves ténues" dans le rapport HRW dont voici un extrait:

" Un certain nombre de personnes déclarées coupables d’association de malfaiteurs sont condamnées à des peines qui semblent être égales à la durée de leur détention provisoire. Ceci peut refléter la détention souvent longue qui précède le procès dans les affaires de terrorisme mais peut-être aussi l’effort fait pour « couvrir » la période déjà purgée afin d’éviter que cela ne donne l’apparence d’une détention injuste "

C'est précisément ce que nous voulons éviter avec notre avocat, M. Patrick Baudouin qui estime qu'il n'y a absolument aucune sorte d'élément (dans le dossier) qui justifierait une quelconque condamnation, aussi minime soit-elle.

Personnellement, je m'attends à beaucoup de désinformation, à l'approche du procès, qui pourrait être générée (par les mêmes personnes ayant fait fuiter des "infos-intox" au cours de la garde à vue d'Adlène, en violation claire du secret de l'instruction, de la présomption d'innocence.... je pense aux " Sarkoboys ", les Squarcini et Péchenard notamment...) et relayée par une certaine presse...

 

en ce sens, il est salutaire que le cas d'Adlène soit évoqué bien avant, avec les motifs d'accusation évoqués par le procureur... l'objectif de mon texte était aussi de "couper l'herbe sous le pied" de ces sinistres personnes

 

ENFIN, je signale à Louise Fessard et à toutes fins utiles, qu'Adlène voit régulièrement passer des co-détenus emprisonnés, en "préventive", pour le même type d'accusation, tous avec des histoires dramatiques, et dont l'un est agé de 22 ans et dont la mère est décédée il y a quelques semaines alors qu'il était en détention "préventive" lui aussi, ...

nous avions été contactés par une organisation anglaise ( cageprisoners )  mise en place à l'époque du début du scandale de Guantanamo, et qui recence ces cas un peu partout dans le monde

 

Merci pour ces précisions. Il est important de savoir que les messages ont été écrits en arabe,  la traduction tendancieuse étant un art très bien rénuméré hélas, et d'autant plus aisé entre deux langues si différentes.

On ne voit pas très bien comment dans un univers logique et dépassionné cette affaire pourrait se terminer autrement que par la relaxe et pourtant dans ce genre d affaires "l' intime conviction" des juges et leur asservissement au pressions politiques du ministère "de l' interreur" (pour reprendre le dernier billet de blog de POJ) amènent souvent à des condamnations permettant de couvrir la période de détention provioire, à servir d'exemple aux amateurs potentiels et à éviter à l'état d'avoir à dédommager les victimes de ces cas de détention abusive. Le fait d'avoir ce genre d'affaires jugées par une juridiction spécialisée, la 14ieme chambre du tribunal corectionel, n'est pas fait pour faciliter les choses.

  • Nouveau
  • 15/01/2012 19:53
  • Par

Je suis déçu de la quasi absence de réactions de la part des grands médias pourtant avides de sensationnel, des organisations non gouvernementales et de la plupart des élus. Pourtant des articles ont été publiés parfois à l'écoute de l'information gouvernementale, d'autres honnêtes comme ces derniers jours mais rien à TF1 ou Antenne 2. Rien n'est repris dans le Canard enchainé (à quoi est donc enchainé le volatile?). Rien de la part de la Ligue des droits de l'homme ou d'Amnesty International. 

Du côté des élus seule Nicole Borvo, présidente du groupe communiste et républicain du Sénat, a écrit au ministre de la justice pour recevoir une réponse dilatoire. Des autres groupes, à noter qu'interrogé par le comité de soutien à Adlène Hicheur, Jean-Marc Ayrault, président du groupe PS de l'A.N. a fait une réponse affligeante de 3 lignes: "comme vous le savez le législatif étant indépendant du judiciaire je ne peux rien dire sur une affaire en cours d'instruction". De même le sénateur PS Robert Badinter qui venait de souhaiter la libération de DSK dans une émission d'Antenne2 pour mieux préparer sa défense a dit en 2 lignes qu'il n'intervenait pas dans des affaires judiciaires en cours. Bernard Accoyer président UMP de l'A.N. contacté est revenu après une brève tentative en disant, oh là là dès que l'on parle de cette affaire en haut lieu tous les clignotants se mettent au rouge...

Ainsi voila comment dans une démocratie qui se dit exemplaire on embastille des suspects sans procès pendant 27 mois.

 

Ce qui est décevant aussi, c'est le manque d'enthousiasme des abonnés de Mediapart, en particulier le grand nombre d'entre eux occupés à défendre le port du voile et l'instauration de fêtes islamiques au calendrier officiel.

C'est pour moi une belle marque d'hypocrisie, et même un signe de lâcheté, car cela montre qu'au moment où il faut passer des discours gratuits à la parole devenue acte, la majorité de ces bien-pensants se défilent.

  • Nouveau
  • 15/01/2012 20:07
  • Par

Certes, il n'y a pas de quoi condamner Mr Hicheur, et le délit d'opinion n'existe pas. La préventive est donc de trop, et sans doute devrait-t-il être relaxé.

Toutefois, la teneur des mails est très décevante:

"Dans le courriel suivant, Adlène Hicheur suggère une cible potentielle. « Concernant le sujet des objectifs, ils sont différents suivant la différence des résultats souhaités après les coups, écrit-il. Exemple : s’il s’agit de punir l’Etat à cause de ses activités militaires au pays des musulmans (Afghanistan) alors il supporte d’être un pur objectif militaire (comme par exemple : base d’aviation de la commune de Karan Jefrier près de la ville d’Annecy en France). Cette base entraîne des forces et les envoie en Afghanistan. »"

Il y a là plus qu'une simple opinion, puisqu'il semble suggérer une cible. Ce n'est peut-être pas un crime, mais venant de la part d'un éminent scientifique, travaillant dans un grand laboratoire de recherche français, je trouve très surprenant qu'il envisage, même par mail la possibilité d'actions de représailles en France, autres que sur un strict plan politique.

Enfin, sa spécialité est, naturellement, un facteur de suspiscion supplémentaire...

En tout état de cause, si j'étais collègue de Mr Hicheur, j'aurais, je pense, des difficultés à travailler avec lui à présent, malgré l'évidence de le faire sortir de prison.

je passe sur le reste de votre commentaire ou vous exprimez votre avis à la lumière de toutes les informations contenues dans l'article, les commentaires à cet article, etc ...

une précision cependant: le CERN n'est pas un laboratoire français

 

quant à la chute (aïe ! ) :

"  En tout état de cause, si j'étais collègue de Mr Hicheur, j'aurais, je pense, des difficultés à travailler avec lui à présent, malgré l'évidence de le faire sortir de prison.  "

vous avez raison : un collègue ça doit penser comme moi, ou à peu près ... mais les collègues d'Adlène, qui l'ont cotoyé des années durant, n'ont pas ce genre de réaction ; ils sont soit naïfs, ou bien vous êtes, dirions-nous, assez "conformiste"

Je veux bien reconnaître que je le suis. Je peux même imaginer que vous me trouvez (même à raison) trop con-formiste.

Il n'empêche que je suis troublé par quelqu'un qui admet avoir eu des échanges dont le contenu faisait référence à des actions violentes, et en a désigné une cible.

Lorsqu'on est dans l'opposition à une politique, on doit, me semble-t-il se situer sur le plan politique...

C'est la différence entre un rappeur qui chante "Nique la police", ce qu'il a parfaitement le droit de faire, et l'individu qui désigne tel commissariat à viser, ce qui peut être apparenté à une menace. la différence, en droit comme moralement, me semble importante.

BigTof

Pour ce qui est des collègues de travail, il est clair qu'aucun n'avait la perception que vous assumez, vous, après la lecture de ces mails isolés.

On ne sait jamais ce qui se passe dans la tête des collègues. On peut travailler avec toute sorte de gens, sans rien savoir de leurs pensées fantaisistes, agressives ou non. Les collègues, comme tout le monde, traversent parfois des moments de crise, de nature plus ou moins grave, plus ou moins privée. 

 

Il reste que parler d'une idée à une personne est une chose, qui n'est pas la même chose que passer à l'acte ou le préparer.

Le scandale ici n'est pas que la police se soit intéressée à cet échange de mails, au contraire c'est leur travail officiel.

 

Le scandale c'est l'illégalité du traitement de Adlène Hicheur et la gravité de l'atteinte à ses droits citoyens en vue de ce qui lui est reproché.

C'est cela qui en fait un Guantanamo à la française, que chacun de nous a le devoir de dénoncer.

 

De ça, je suis entièrement d'accord.

Comme je l'ai écrit d'entrée, c'est effectivement un vrai scandale. Mais c'est à peine étonnant avec notre gouvernement ultra-sécuritaire dont on ne compte plus les abus... Et qu'il est urgent de renvoyer du pouvoir.

Quelque soit le jugement concernant M. Hicheur, dont le sort est scandaleux, il faudrait d'urgence sanctionner juridiquement et disciplinairement Frédéric Péchenard, le directeur général de la police nationale, pour avoir menti sciemment aux médias concernant les éléments du dossier. Une pratique totalement inadmissible dans une démocratie.

Il y a en effet urgence. Dans ce dossier, comme dans bien d'autres. Mr Péchenard ne brille ni par son sens de l'éthique, ni par son respect de la loi...

Rappellons au passage que ces guerre anti-terroristes sous pretexte falacieux d'aide aux populations pour se libérer des tyranies et à se démocratiser (probablement le même argument utilisé pour coloniser les Amériques, le maghreb et l'Asie) ont été initiés sur base des attentats du 11 septembre.

Evénement qui n'a selon le rapport (baclé) d'enquête mis en cause aucun des pays aggressé jusqu'à présent.

A qui a profité ces crimes commis durant ces guerres anti-terroriste ?

A part le complexe militaro industriel, les industries petrolières et les Banques privés qui ont creusé la dette américaine et l'ont donc obligée à payer plus d'interêts je ne vois pas...

Donc vue l'incroyable injustice de ces guerres il est compréhensible que des personnes s'intéressent de plus près à ces mouvements.

 

 

 

Je ne pense pas que ce genre de diatribe va aider le cas dont on parle ici, au contraire... 

Remontons ce billet au tracker pour donner une chance aux mediapartiens d'exprimer leur soutien à une victime de l'islamophobie rampante.

Je pensais que l'islamophobie était un phénomène surfait, mais je commence à voir que le problème ne se trouve pas là où tout le monde pointe du doigt, comme le voile ou les fêtes du calendrier, mais se trouve dans les bonnes consciences de gauche qui hésitent à se prononcer sur un cas tellement clair par ailleurs de violation des droits humains et du citoyen quand ce citoyen a un patronyme berbéro-arabe.

MJhozoux .. 

Le cas est extraordinairement confus .. Effectivement , je ne comprends pas non plus l'attitude des médias , si il est patent que Mr Hircheur a été mis en garde à vue sur des présomptions non fondées .. 

Mais dans ce cas , que fait son avocat ???  et pourquoi n'a-t-il pas demandé de contre traduction si les traductions de ses mails ont été tendancieuses . C'est exactement son rôle et sa mission . 

Il semble que nous soyons dans cette affaire dans ce qui ressort de la "sécurité du territoire" , qui n'est pas tout à fait traité par les instances judiciaires de la même manière que la plupart des délits ou crimes .  Je ne dis pas que j'approuve , je constate un fait .

Je sais que je vais vous faire sursauter , mais la première analogie qui m'est venue à l'esprit en lisant le billet de Louise Fessard est celle d'Outreau .. , dans laquelle on ne peut pas dire non plus que la justice française ait brillé par sa lucidité !!!! 

Par contre deux ans de garde à vue , c'est proprement inadmissible  ... Mais à la lecture  de vos commentaires et du billet de Louise Fessard  : le grand absent est bien l'avocat .. 

Rien est dit ici de ce que fait l'avocat ou non.

Pour la traduction tendancieuse, le mal est fait, comme on l'a vu dans le cas de la traduction de l'échange téléphonique de Nafissatou Diallo. Il est clair que l'avocat peut faire reprendre cette traduction mais ses efforts tomberont dans le rayon controverse d'experts.

Il est clair aussi que nous avons ici une affaire de sécurité, et je l'ai dit dans mes commentaires sur le fil du frère d'Adlène. C'est pour cela qu'on ne critique pas le travail des policiers d'avoir intercepté ces mails, c'est leur travail.

C'est ce qui suit qui pose problème. Les policiers n'ont rien trouvé d'autre, pas l'ombre d'un début d'action. Ils se sont fourvoyés quant à la nature de voyage en Algérie et ne peuvent cacher leur déconfiture qu'en transformant une assez mince histoire de mail en un risque catégorie un et rouge pour la sécurité du territoire.

C'est la même tactique que pour Tarnac (je ne vois pas trop de correspondance avec Outreau, un cas de nature trop différente pour moi).

@ marie caroline porteu

Personnellement moi aussi en ce qui concerne les comparaisons c'est Outreau qui m'est venu à l'esprit: une justice implacable qui avance en rouleau compresseur et suit sa propre logique sans écouter les objections qu'on lui avance, ou en les balayant d'un revers de main. Pour ces gens, il est banal et naturel de maintenir les prévenus plus de deux ans en détention provisoire, alors que ce devrait être l'exception. Certains pensent que c'est intentionel, afin de les empécher de se défendre efficacement et de les amener affaiblis devant le tribunal... Je n'irai pas jusque la, mais qui sait? 

Concernant les avocats: l'avocat, comme nous tous, n'a pu prendre connaissance de la retranscription complète des messages et de leur ensemble que très récemment. Il est également très peu, voir pas du tout écouté et entendu dans ce genre d'affaires, et spécialement durant l'instruction. Nous sommes ici dans une justice parrallèle qui n'a de justice que le nom, et où tout les défauts reprochés à la justice ordinaire sont accentués.

Je suis personnellement incapable, et l'avocat également j'imagine, de savoir si la traduction est tendantieuse. Seul M.Hicheur pourait pointer les passages précis qu il conteste, mais il faudrait qu'il puisse y avoir accès. De toute manière peu importent les détails, ce sont les principes qui comptent: peut on emprisonner quelqu'un sur la base de conversations privées, vieilles de plusieurs mois, et qui se sont interrompues et n'ont abouti à aucun acte concret? 

Il faut enfin savoir que la détention provisoire rend extrèmement compliquée la communication entre le prévenu et son avocat, et que M.Hicheur lui même n'a pas accès à son dossier (qui fait 32 tomes et des milliers de pages). Pour l'instant, il ne possède que le réquisitoire du juge d'instruction...

Bref, pour la justice, la loi lui offre toutes les garanties légales, toutes les possibilités de contestation, de demande de mise en liberté, d'annulation de pièce, mais tout ceci n'est qu'un habillage bidon dans la pratique tout est systématiquement refusé sans la moindre discussion (et en particulier les demandes de remise en liberté, qui passent pourtant par trois étapes: le JLD ou juge de la liberté et des détention, qui serait mieux nommé juge de la détention et expédie avec morgue tous ses "clients" en une dizaine de minutes, puis la chambre de l'instruction, que les avocats surnomment plutot chambre d'enregistrement, et enfin la cour d'appel)....

 

 

La comparaison avec Tarnac me semble bien plus judicieuse. 

L'avocat peut facilement savoir si la traduction est tendancieuse en la comparant avec les explications de son client.

Ce silence est n'est pas surprenant au vu de l'appartenance passée reconnue par l'intéressé au FIS. Il est clair que la relation des gouvernements français et algérien est complice et liberticide.

 

Mais ce cas n'a aucune ressemblance avec le cas d'Adlène Hicheur, c'en est même l'opposé complet puisqu'on a dans un cas des activités politiques revendiquées, et dans le cas Hicheur quelques conversations par mail fantasmées et rien d'autre.

Tout à fait d'accord avec vous, d'ailleurs Adlène se décrit comme un "électron libre" ou un libre penseur indépendant de tout mouvement idéologique et politique, ce qui n'empêche pas juge d'instruction et procureur de vouloir le faire passer pour acquis aux thèses de l' islamisme salafiste le plus radical, chose qui ne m' avait jamais effleurée un seul instant en discutant avec lui...

Il est clair que la libre pensée fait courrir des risques et avec un nom maghrébin on risque encore plus.

Le pire est que nos gouvernements passent aussi des accords avec certains islamistes salafistes des plus radicaux et c'est pour donner le change qu'ils s'en prennent à quelqu'un d'innocent comme Adlène Hicheur posant ainsi une hypocrite façade de fermeté au regard du front national.

La naiveté de ces commentaires me navrent...Les islamistes ont horreur de la démocratie ! demandez leur ! J'aime Médiapart mais je ne suis pas leur position. Les religions asservissent. Envisager un attentat, c'est envisager la mort d'innocents...Comment peut on à la fois "sauter" sur le moindre propos "cons" ou l'on suspecterait du racisme,et banaliser des propos aussi graves? Ils ne faudrait pas que les politiques nous dédouanent de nos responsabilités...si on  n' aime la démocratie il faut être vigilent! les commentaires qui convoquent les" nazis" à tout bout de champs sont cuculs,l'extrème droite à changer de visage....renseignez vous svp

La naiveté de ces commentaires me navrent...Les islamistes ont horreur de la démocratie ! J'aime Médiapart mais je ne suis pas leur position. Les religions asservissent. Envisager un attentat, c'est envisager la mort d'innocents...Comment peut on à la fois "sauter" sur le moindre propos "cons" ou l'on suspecterait du racisme,et banaliser des propos aussi graves? Ils ne faudrait pas que les politiques nous dédouanent de nos responsabilités...si on  n' aime la démocratie il faut être vigilent! les commentaires qui convoquent les" nazis" à tout bout de champ sont cuculs,l'extrème droite à changé de visage....renseignez vous svp

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale