OGM : quand Séralini travaillait pour un labo lié à une secte

Par

Selon Agriculture et Environnement, l'auteur de l'étude controversée a réalisé plusieurs formations et conférences pour un laboratoire proche d'un mouvement sectaire.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le magazine Agriculture et Environnement a consacré une longue enquête à « la part d’ombre » de Gilles-Eric Séralini, l’auteur de l’étude controversée sur la dangerosité des OGM, et qui se trouve être lui-même lié à un laboratoire proche d’un mouvement sectaire.