François Fillon est soupçonné de ne pas avoir rendu les bons costumes

Par et

La police a engagé des vérifications sur les costumes de luxe offerts, fin 2016, à François Fillon par l’un des derniers survivants des vieux réseaux de la Françafrique, l’avocat Robert Bourgi. Les enquêteurs soupçonnent le candidat LR de ne pas avoir restitué les bons.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il n’a pas rendu l’argent, et ce n’étaient pas forcément les bons costumes. La police judiciaire a engagé des vérifications sur les embarrassants costumes de luxe offerts, fin 2016, à François Fillon par l’un des derniers survivants des vieux réseaux de la Françafrique, l’avocat Robert Bourgi. Les enquêteurs soupçonnent le candidat des Républicains à la présidentielle de ne pas avoir restitué les bons costumes de la marque Arnys (propriété du groupe LVMH), selon des informations de Mediapart.