Un droit de réponse de Thierry Braillard

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Après avoir pris connaissance des graves accusations et insinuations portées à mon encontre par votre journaliste, Antton Rouget, relatives aux modalités d’un rapport de l’Inspection générale de la Jeunesse et des Sports, dans un article publié ce dimanche 9 avril sur Mediapart, je suis dans l’obligation de répliquer par la voie du droit de réponse car contrairement à ce qui est sous entendu dans cet article et comme indiqué à ce journaliste par mon cabinet, je ne suis aucunement intervenu, que ce soit par écrit ou verbalement, pour définir les modalités de publication, ni d’occultation de ce rapport.