La justice somme Amazon de s’en tenir aux «marchandises essentielles»

Par et

Décision de justice aux allures de camouflet pour Amazon rendue en référé, ce mardi 14 avril, au tribunal de Nanterre: la multinationale va devoir s’en tenir à la livraison de « marchandises essentielles », jusqu’à ce qu'elle ait revu l'évaluation des risques pour ses salariés face au Covid.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

«Est-ce qu’on fait les choses parfaitement ? La réponse est non. » Ainsi parlait, jeudi 9 mars 2020, le président d’Amazon France logistique, Ronan Bolé, au sujet de la prévention du risque Covid, lors d’une réunion téléphonique avec les représentants des syndicats de l’entreprise (lire ici l'enquête de Mediapart). La justice française semble du même avis.