Mediator : Servier cherche le report du procès

Les laboratoires Servier, leur patron Jacques Servier et quatre ex-cadres de Servier et de Biopharma qui a commercialisé le Mediator ont comparu lundi 14 mai au tribunal correctionnel de Nanterre lors du premier procès pénal concernant les 500 à 2 000 morts imputées à l'utilisation du Mediator.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Au premier jour du procès de l'affaire du Mediator, lundi 14 mai, l'avocat des laboratoires Servier a contesté la légitimité de la procédure et demandé le renvoi voire l'annulation du procès. La défense demande en outre une expertise judiciaire et un supplément d'information. Elle dénonce surtout « la lapidation médiatique sans précédent » qui a précédé le procès. Le tribunal correctionnel de Nanterre se prononcera le 21 mai notamment sur deux questions prioritaires de constitutionnalité. Le procureur a demandé le rejet de ces QPC.