L'Elysée commande de la vaisselle, début de polémique

Par
La commande par l'Elysée d'un service de 1.200 pièces de vaisselle, pour un coût d'un demi-million d'euros selon le Canard enchaîné, a nourri jeudi un début de polémique en France au lendemain de déclarations d'Emmanuel Macron sur "le pognon de dingue" mis dans les minima sociaux.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - La commande par l'Elysée d'un service de 1.200 pièces de vaisselle, pour un coût d'un demi-million d'euros selon le Canard enchaîné, a nourri jeudi un début de polémique en France au lendemain de déclarations d'Emmanuel Macron sur "le pognon de dingue" mis dans les minima sociaux.