Rachel Keke, de la grève à la politique

Par
Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

Tous les commentaires

Oui, ce serait magnifique, à ne pas désespérer de la politique. Elle le dit très bien d'ailleurs, elle n'est pas politique, mais le combat collectif que ces femmes ont mené, si il peut passer par une élue à l'assemblée nationale...

Oui, je suis d'accord, cela n'arrive pas souvent, mais là, je croise les doigts pour madame Keke.

Oui. On souscrit à fond. Et il faut que cela s'amplifie !  laughing

Lol, mais bien sûr la victoire syndicale de Rachel est due au Parlement et à Mélenchon!
Elle va bien voir que c'est au milieu de la représentation bourgeoise que ce fait le vrai combat victorieux populaire! Elle va parler à la bourgeoisie, et par la force du verbe Keke va l'écraser!
On y croit!

Par contre elle peut bien se faire un peu plaisir à les insulter de visu, d'accord elle a bien mérité ça, de faire la bouffonne.

Extraits de l'appel du 25 mars 1871

CITOYENS,
Ne perdez pas de vue que les hommes qui vous serviront le mieux sont ceux que vous choisirez parmi vous, vivant de votre propre vie, souffrant des mêmes maux.
Défiez-vous autant des ambitieux que des parvenus ; les uns comme les autres ne considèrent que leurs propres intérêts et finissent toujours par se considérer comme indispensables.
Défiez-vous également des parleurs, incapables de passer à l'action ; ils sacrifieront tout à un discours, à un effet oratoire ou à un mot spirituel. Évitez également ceux que la fortune a trop favorisés, car trop rarement celui qui possède la fortune est disposé à regarder le travailleur comme un frère.
Enfin, cherchez des hommes aux convictions sincères, des hommes du Peuple, résolus, actifs, ayant un sens droit et une honnêteté reconnue. Portez vos préférences sur ceux qui ne brigueront pas vos suffrages ; le véritable mérite est modeste, et c'est aux électeurs de connaître leurs hommes, et non à ceux-ci de se présenter.
Nous sommes convaincus que, si vous tenez compte de ces observations, vous aurez enfin inauguré la véritable représentation populaire, vous aurez trouvé des mandataires qui ne se considéreront jamais comme vos maîtres. »

— Hôtel-de-Ville, 25 mars 1871. Le Comité central de la Garde nationale.

De lombard de Monchalin, excusez du peu...

  • Nouveau
  • 14/06/2022 17:08
  • Par

La société civile ne se limite pas aux startuppers.

  • Nouveau
  • 14/06/2022 18:01
  • Par

Rachel Keke se présente dans la 7ème circonscription du Val de Marne et non la 6ème comme écrit dans le court texte de présentation  et fait face à Maracineanu au 2ème tour.

Mais c'est un détail, ça ne change rien à ce résultat superbe (37,22 vs 23,77). Formidable !!!!!!!!

Exactement.

Oui, mais pour quoi faire?

  • Nouveau
  • 14/06/2022 18:50
  • Par

Oui Madame vous allez l'écraser l'ancienne ministre !

Elle psittacide les éléments de langage du monarque qui appelle carrément au "sursaut républicain".

C'est d'une originalité phénoménale !

Que voulez vous mon bon monsieur, quand on n'a rien à dire, on dit n'importe quoi.

Parler pour ne rien dire et ne rien dire pour parler sont les deux principes majeurs et rigoureux de tous ceux qui feraient mieux de la fermer avant de l'ouvrir.

Pierre Dac

simrob, 

"Les ex-champions sont souvent des marionnettes (voir Douillet avec Sarko !)"  Voui, voui ! Pauvre petit Douillet, à l'époque !    tongue-out

Bon. Fuyons.   

  • Nouveau
  • 14/06/2022 22:40
  • Par

Merci Rachel. Jusqu'à la victoire ! 

Vous ne voudriez pas présenté dans le Morbihan.  Ça serait chouette. 

Nous aussi on veux une Rachel Keke.

  • Nouveau
  • 15/06/2022 09:48
  • Par

.

La "lutte des classes" va s'inviter enfin  clairement  dans une Assemblée qui n'avait pas grand chose de pleinement "national" (avec la connotation d'un peuple). 

Il faut que cela s'amplifie !

.

  • Nouveau
  • 15/06/2022 10:47
  • Par

Pas besoin de notes pour tenir le micro ,il suffit  juste de parler avec les tripes,bravo Rachel.

Boutez la macronie hors de l'assemblée.

  • Nouveau
  • 15/06/2022 12:27
  • Par

Est-ce qu'on fait des vers avec l'actualité immédiate
Poète, est-ce ton rôle de témoigner pour le feu qui naît
Est-ce qu'on peut écrire des chansons sur ces femmes
Qui se sont mises en dimanche pendant huit mois parce qu'il fallait
Montrer qu'on était des gens respectables
Et que la grève ce n'est pas le laisser-aller mais la rigueur

Vous vous êtes mis debout. Soudain vous étiez devenus l'espoir du monde…

J. Bertin

Place à la réalité, place à celles et ceux qui luttent…  briser enfin les plafonds de verre des investitures pour redonner l’espoir… Bien plus efficace et respectueux pour lutter contre l’abstention que les ficelles éculées de la comm, du people et du marketing politique…

Merci Rachel Keke! D’autres combats vous attendent. Il faudra leur apprendre à l’Assemblée…

Bravo Rachel pour ton combat !

  • Nouveau
  • 15/06/2022 14:00
  • Par
Ajoutons à cette très bonne nouvelle, que le comité d'organisation du CIO Paris 2024 est composé notamment d'une belle brochette de losers dont Roxana Maracineanu (qui va continuer à émarger au côté d'autres crapules) l'infortunée adversaire de Madame Keke ! Mais pas que... Guy Forget (résident fiscal en Suisse) et ses casseroles des Pandora Papers Valérie Pécresse et ses 4 % et son prêt à 50 000 euros dont la résidence secondaire est à La Baule (où Véronique Mahé secrétaire départementale du PCF vire en tête!!!) Anne Hidalgo et ses 1,5 % Geoffroy Roux de Bezieux pour le MEDEF Bernard Thibault pour la CGT et sa signature en bas de la charte sociale (un comble après ce qui vient d'être révélé sur l'affaire Estanguet) Michel Cymes impayable chroniqueur et acteur qui émarge à tous les étages Il est grand temps de virer tout ce petit monde d'incapables, d'incompétents, de crapules ou d'idiots utiles. Merci Madame Keke !
  • Nouveau
  • 15/06/2022 16:01
  • Par

Un grand moment de bohneur !

  • Nouveau
  • 21/06/2022 16:50
  • Par
Il y a de l’humain la dedans … !!!!!
Ce commentaire a été dépublié par son auteur·e.
Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous