Une impression de flou domine, deux semaines après la rentrée scolaire

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Jamais une rentrée n’a été aussi désirée et crainte à la fois. Les parents étaient heureux de voir leur progéniture regagner les bancs de l’école après un huis clos parfois éprouvant et des vacances scolaires au parfum étrange. Durant les deux mois et demi de confinement, la classe à la maison, en parallèle du télétravail parfois, n’a pas été une sinécure.