Lycéens, squats: Montreuil sur une poudrière

Par et

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La haute hiérarchie policière bouge, après l'hospitalisation du lycéen de 16 ans blessé au visage par un tir de flashball. «Consigne a été donnée par le préfet de police de Paris, dans la foulée de l'incident de Montreuil, de ne plus utiliser le flashball», a déclaré vendredi 15 octobre le préfet des Hauts-de-Seine, Patrick Strzoda, lors d'une rencontre avec la presse, selon l'AFP. Outre la capitale, l'instruction, qui aurait été donnée jeudi à 11 heures, s'étend aux trois départements de la petite couronne sur lesquels le préfet de police de Paris, Michel Gaudin, a autorité, la Seine-Saint-Denis, les Hauts-de-Seine et le Val-de-Marne.