Primaires municipales : un fiasco en trompe-l’œil

Par
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

"Drôle de parti, qui mise sa meilleure réussite démocratique interne sur le tapis socialiste marseillais, tripot de ses pires dérives et reflet de ses propres faiblesses."

Pour une fois je partage le point de vue de Monsieur Stéphane Alliès !

 

Que la rénovation du PS ait pris un sacré coup de frein, ne fait guère de doute.

L'élection de François Hollande, au départ hostile aux primaires qu'il a remportées (avec le soutien de Montebourg, le chouchou de Médiapart à l'époque), le laissait prévoir. - Ce qui montre que les primaires en France ne sont pas une panacée (ni en Italie : Berlusconi n'a pas reçu de coup d'arrêt après les 1ères primaires italiennes).

Le non-cumul des mandats n'entrera en vigueur qu'en 2017, contrairement à ce qu'avait fait voter par le Conseil national la 1ere secrétaire de l'époque, Martine Aubry. Les primaires voulues par la même n'ont fait l'objet d'aucune réflexion supplémentaire depuis 2011, et l'on entend déjà dire que  des primaires ne peuvent être organisées avec un président sortant... Je souhaite du plaisir à un président qui resterait dans les starting blocks quand la droite prévoit en principe d'organiser les primaires, "une bonne idée - méconnue - de la gauche", et d'imposer ainsi sa manière de poser les problèmes.

La rénovation avance à tous petits pas, surtout quand le PS ne sait trop comment se sortir d'une impasse, le plus souvent née de lourds héritages historiques. Pour aller vers la rénovation, il faut de la volonté politique, c'est-à-dire en premier lieu de la conviction.

Peut-être les progrès du Front national du point de vue de l'arithmétique électorale donneront-ils un nouveau coup de fouet à la rénovation du PS. Retrouver les chemins de la vertu réserve parfois des surprises. Mais il arrive que la vertu politique ne parvienne pas à rattraper le temps perdu, hélas !

Bonjour, F. René Lorient ! Amitiés. Pierre.

 

Alors, là, radicalement : non. Les primaires ne sont pas une régression démocratique puisque le processus qui avait court avant les primaires étaient encore plus opaques et limités à un cercle encore plus restreint de personnes (dont magouille et compagnie). On peut regretter le caractère spéctaculaire de ces primaires - on ne peut pas dire qu'elles sont une régression. Si effectivement un Hollande a été candidat promu par les sondages et médias, il faut se rappeler que Manuel Valls ne fit que 5% et Arnaud Montebourg beaucoup plus : il a pu faire entendre une voix et un message qui n'aurait tout simplement pas été portés sans les primaires.

L'un n'empêche pas l'autre, les primaires permettent l'émergence de gens comme Montebourg, mais reste néanmoins sous très grosse influence des sondages et médias qui font tout pour faire gagner le candidat le plus à droite ! Ainsi nous nous sommes retrouvés avec Hollande comme candidat du PS alors que Martine Aubry est plus à gauche que lui, et aujourd'hui Marseille se retrouve avec Samia Ghali qui tient le discours de Valls ...

Il faudrait interdire les sondages faits par des médias (de Libération au Figaro) qui ne sont nullement indépendants ! Tous ces faux sondages sont un puissant moyen de manipulation des électeurs utilisée par le système libéral à chaque élection !

  • Nouveau
  • 14/10/2013 08:26
  • Par

il semble que les ministres auront du mal a se faire élire....en 2014.

combien d'entre eux se dilueront simplement dans une liste et non a leur tête....et oui un job d'élu PS cela vas être dur de l'obtenir ....après passage dans gouvernement Hollande / Ayrault.

C'est vrai, mais comment voter pour un parti néo-libéral comme le PS alliè au PRG  et à EELV ?

- que fait le gouvernement  Hollande   contre l'évasion fiscale ,un vol organisé contre l'Etat et dont la récupération éteindrait la dette?

-que fait le "père Hollande"lorsqu'il opère la "méforme" des retraites menant ainsi des générations entières à n' en bénéficier de fait qu'à 66 ans autant dire que nous n’en avons plus?

- que fait le "père Hollande" contre les délocalisations par les évadés fiscaux des entreprises qui ont touché des aides immenses de l'Etat et des Régions sinon que de leur donner encore 20 milliards sans contrôle fiscal sur l'augmentation de la TVA que nous allons devoir bientôt payer?

L'insécurité n'est pas où les médias la pose c'est à dire dans la population car , les stats le prouvent: les braquages, vols, assassinats ont beaucoup baissé en 10 ans malgré l'augmentation démographique.

 L'insécurité fondamentale qui nous agite est provoquée par les entreprises mondialisées et celles du CAC40 qui délocalisent et  auxquelles les gouvernements dont celui d'Hollande n'arrêtent pas de leur faire des cadeaux en reprenant les progrès acquis par la classe ouvrière: chômage, baisse des retraites, casse du Code du travail, disparition de fait du droit à la retraite, baisse des droits fondamentaux à la santé, à l'eau et au chauffage pour les plus pauvres , à l'Ecole et à l'université, disparition continue à une bonne alimentation par les augmentations successives de la TVA.............

Qui peut encore voter pour des maires ou des adjoints qui qui soutiennent l'austérité de ce gouvernement là qui  continue à l'identique la politique économique et sociale de Sarko y compris sur l'immigration?Pour des maires, et c'est en cela que l'élection municipale a une portée nationale, désigneront les sénateurs qui seront donc des élus qui voteront les lois

Les militants de l'UMP votent maintenant LEPHAINE et  ceux qui veulent une politique de progrès pour tous sont encore dans l'abstention. Qu'avons nous donc à craindre d'appeler massivement à voter Front de Gauche pour arrêter cette hémorragie sociale économique et cette folie fasciste ? Que les cadres du PCF arrêtent de trahir en cherchant la place auprès d'un PS qui leur est mortifère ! C'est aussi une folie historique. Un programme clair : celui du FRont de Gauche!!

http://www.jean-luc-melenchon.fr/

 

> Depuis personne ne voit de différence entre sa politique économique et sociale et celle de son prédécesseur.

Parlez pour vous.

  • Nouveau
  • 14/10/2013 08:36
  • Par
Un danger est en train de miner la République, c'est le vote communautaire. Marseille en ait le révélateur et d'autres ville à forte proportion d'immigrés de confession musulmane ou autres, risquent de ce retrouver dans la même situation. Alors le FN continuera de prospérer. Cette situation marque l'échec de la politique migratoire et d'intégration, depuis près de 40 ans, avec la montée de l'islamophobie ambiante, nous allons tout droit vers le chaos politique. A moins que se soit l'objectif de nos dirigeants, casser le PC dans les quartiers populaires, pour ensuite se faire élire en sauveur. A Marseille il y avait que des députés communistes dans les quartiers nord, il y a 30 ans, maintenant plus un seul. Ces populations sont victimes plus que les autres du chômage et pensent à juste titre que leur origine et leur religion en ait la cause. Alors le vote communautaire devient une sorte de revanche sur la société.

bravo excellente analyse sur les conséquences de la perte des communistes .

  • Nouveau
  • 14/10/2013 08:49
  • Par

Tout à fait d'accord avec Laser. M-A Carlotti n'était pas d'accord pour des primaires. Elle a perdu.

 

Je ne comprends rien à votre exemple italien. Les primaires du PD à Naples en 2011 avaient désigné un candidat qui a été promptement dégagé par les électeurs. C'est ainsi Luigi de Magistris, membre du parti Italie des Valeurs (petit parti de droite allié aux communistes lors des dernières élections générales), qui a été élu. Quelle mouche vous a donc piqué ?

Bonjour camarade, un catalogue (une brochure) a effectivement un coût 100 fois supérieur à celui d'un simple tract de marché. Je me permet parce que c'est mon métier. Je crois que le plafond de campagne du PS pour les primaires était fixé à 20000 euros ? Je suis curieux de savoir comment sont detaillés les comptes, même si ça n'a finalement pas d'importance majeure à partir de ce constat : plus on a d'argent, plus on peut effectuer un gros travail de communication, pour ne pas dire de propagande, pour ne pas dire de lobotomie.

 

Je ne vote toujours pas mais je choisis soigneusement ma place dans les cortèges de manifestations car ici comme vous devez le voir il est très difficile de voir une ligne de gauche unie et solidaire. La sauce ne prend pas. Quelles que soient les alternatives proposées et les combats, on a toujours ici le sentiment que les citoyens s'en foutent. En tout cas une grande majorité.

Comment faire pour que chez les gens renaisse l'envie de reprendre leur destin en main...

"Le piège de cette expérimentation à reculons s’est refermé sur la rue de Solférino, qui a vu la cité phocéenne accaparer toute la tension médiatique".

Non non la tension médiatique a surtout eu comme axe l'élection cantonale de Brignoles et le mélange malsain de dramatisation et de satisfaction des journaleux à ce propos. Mediapart n'a pas plus que ça fait opposition à la règle et se contente aujourd'hui de dresser un maigre bilan, je suis deçu.

Pour ce qui est sinon de l'équité dans le traitement de ces primaires socialistes dans le peu de villes où elles ont lieu, venez m'expliquer pourquoi ce ne serait pas plus important et significatif de s'attarder plus longuement sur une ville de l'importance de Marseille que sur Béziers ou sur Aix. Aix ??? Est-ce qu'il est nécessaire s'entretenir le suspense ? Quand ici on pense et à raison que les socialistes sont tous sauf à gauche, la majorité des électeurs de cette ville les considère comme de sales gauchistes... Suspense pour les municipales !

 

"Preuve en est Jean-Pierre Mignard (qui est aussi l'avocat de Mediapart)."

Vous avez bien fait de le dire parce que ça vous serait revenu dans la tronche.

Je n'aime pas du tout ce genre de mayonnaise et je m'interrogerai toujours sur  l'intégrité du journaliste qui rédige l'article et son choix des mots dans cette situation.

Bon, donc ça se passe plutôt pas mal ces primaires.

D'où l'incongruité d'appeler ça un fiasco dans le titre!

Tout à fait d'accord, l'article est intéressant mais pas cohérent avec le titre. Les termes ambiguité ou ambivalence auraient été plus pertinent que fiasco.

Oui, mais il est de bon ton d'appeler une ambiguïté un fiasco.

Le titre: un fiasco en trompe-l'oeil. Le sens du titre ???

Un arbre en trompe-l'oeil : une représentation d'arbre qui fait croire à un arbre véritable.

Le fiasco en trompe l'oeil ne serait donc qu'un simulacre de fiasco qui fait croire à un vrai fiasco.  Mais qu'y a-t-il donc derrière ce simulacre ? Un manque de maîtrise de la langue française ? Ou bien un profond mystère que l'auteur de l'article n'a pas pu ou su percer ?

"Drôle de parti, qui mise sa meilleure réussite démocratique" 

Lorsque le FN sera au pouvoir grâce à la politique économique désastreuse du PS, on pourra toujours rappeler que  ce parti avait à son actif une réussite démocratique : les primaires !!!!!

Marseille est une ville qui fait fuir les handicapés ! En tout cas ceux devant se rendre d'un point A à un point B en fauteuil roulant, c'est l'angoisse...

Je me réjouis aussi de sa défaite.

  • Nouveau
  • 14/10/2013 11:08
  • Par

décidément les titres des articles de mediapart sont un permanent trompe l'oeil qui confine au fiasco de la cohérence

Quelle image désastreuse de Marseille envoyée par les socialos avec une candidate décomplexée issue du système Guérini et une parachutée ministérielle aigrie  Le PS n'a rien compris et quelque soit le résultat des primaires, le PS sera éliminé au 1er tour des municipales.

gahali ne devait pas rentrer en politique .  Cette personne n'a aucune culture ni vision . C'est une politque de petites semaines le nez sur son guidon . Une MORANO des quartiers nord . BEDOS au secours revient on co financera ton  l'avocat .!!!

 

 

Vous vous levez un matin...

Et vous tombez de haut, en apprenant que vous n'étiez rien qu'une couverture pour l'homme de votre vie, qu'il ne vous a épousé que pour dissimuler sa véritable identité, sa véritable activité, sa double vie puisqu'il est agent trouble... un espion ou quelque chose dans le genre qui s'est servi de vous, sans que vous ayez l'ombre d'un soupçon!

Moralité : Vous avez été victime d'un coup monté...

Victime expiatoire condamnée à broyer du noir.

 

Ne croyez surtout pas que vous êtes en dehors du coup...

Parce que vous y êtes pour beaucoup.

On ne vous l'a peut être jamais dit , mais si, mais si...

L'histoire n'est pas autre chose qu'un scénario... montée par un salaud et racontée à un idiot.

Ainsi font, font, font... les marionnettistes à leurs petites marionnettes.

Il n'y a pas plus tragique que la politique :

Derrière chaque peine, il y a une mise en scène...

Parce que le monde se divise en deux : Les méchants d'un côté... et les mauvais de l'autre.

 

Je vous rassure, les plus à plaindre sont en même temps les plus à craindre :

Les mauvais... les sots... et tous ceux qui vous ressemblent et qui veulent nous faire croire qu'il y a autre chose que des méchants et des mauvais...

Je les appelle : les mauviettes...

 

Le plus simple c'est de vous creuser la tête au lieu de vous laisser absorber par des histoires sans queue ni tête !

Réécrivez votre scénario si vous ne voulez pas jouer dans celui d'un autre. Et comme je suis un peu allumée, je ne peux pas m'empêcher de vous éteindre.

Personnellement je trouve scandaleux le taux d abstention, faut arreter le cinema et de faire comme si on decouvre tout d un coup la vraie nature des sociaux democrates. Pretexte bidon oui, la faute a des gens sans aucune culture et conscience politique qui ne trouve aucun mal a ce qu un ex barbouze ou un para soit elu maire d une commune. 

les primaires ouvertes à n'importe qui pour un euro et une signature (bidon) au bas d'un docuùmen,t irréel qui prone que vous êtes à "gauche" est non seulement un fiasco, on l'a vu en 2011 mais un affront aux vrais militants adhérents du PS encartés et fidèles !

Pierre Laurent vous êtes complètement incohérent. Vous-même venez de déclarer que le premier facteur de la défaite à brignoles : «c’est que la politique gouvernementale provoque une démoralisation et une démobilisation massive de l’électorat de gauche qui se traduit par l’abstention »

Alors la seule question qui reste à se poser, pourquoi voulez-vous aller ensemble avec ce parti qui démobilise ? Il s’agit d’une action de rédemption mystique ?  Voulez-vous racheter les péchés du PS ?

Du point de vue stratégique est une erreur majeure. Et du point de vue de la fidélité aux demandes des électeurs est un signe de mépris abyssal !

Les alliances avec les guignols dits de droite comme les alliances avec les guignols dits de gauche, aussi hémiplégiques les uns comme les autres, sont toxiques et délétères donc à fuir ... laissez les se suicider  ensuite nous tenterons de rebâtir autre chose sur de nouvelles bases ... une sixième république par exemple.

L'histoire n'est qu'un éternel recommencement ......

Cette querelle de poulailler me rappelle furieusement celle des primaires UMP ...

Quand je dis que UMP et PS font exactement, au iota près, la même politique je ne me trompe pas. Nous avons troqué un mollasson à la place de l'agité du bocal mais rien ne change.

Conséquence: discrédit à droite  et  discrédit à gauche et vous semblez surpris que le F.N. monte en puissance.

Moi, je trouve passionnant de voir jusqu'où vont aller dans le ridicule consommé ces génies de la politique qu'ils soient dits de "droite" ou qu'ils soient dits de "gauche" tous plus "indispensables" les uns que les autres .... Résultat ????????

J'aurais bien aimé avoir le texte de la "déclaration de valeurs de la gauche" qu'il fallait signer pour pouvoir voter. Ces "valeurs" étaient-elles détaillées? Si la déclaration se bornait à affirmer que le votant adhère "aux valeurs de la gauche" sans autre précision, c'est la porte ouverte à tout et n'importe quoi, malheureusement! Parce qu'on se demande vraiment où elles sont passées, ces fameuses valeurs de la gauche, et si même elles existent encore en politique. Si par contre elles étaient un peu détaillées, je serais très intéressée par ce que le PS a choisi d'y mettre (ou pas...).

J'ai trouvé cet article intéressant, bien que je me désole de voir Stéphane Alliès tellement virtuose et en verve lorsqu'il s'agit de tactique et de processus électoral, alors que lorsqu'il s'agit plutôt justement d'idées politiques, de programmes et de valeurs, je reste trop souvent sur ma faim. Franchement, j'ai encore la naiveté de penser que, dans la politique, il faudrait mettre les programmes en premier plan et les tactiques électoralistes en second plan, mais il y a belle lurette que les journalistes (et  bien sûr les politiques) en ont décidé autrement et n'analysent éventuellement un programme que dans son utilité électoraliste.

Petits problèmes de relecture cependant: page 1, § 3 (attention médiatique) et 4 (gagné à Naples? les ténors battus), page 2, § 2 (les résultatsqui souffrent).

  • Nouveau
  • 15/10/2013 10:46
  • Par

20000 votants réels, c'est autant que pour la primaire internet UMP à Paris, Là est le fait essentiel à mes yeux

L'article a un titre racoleur et donne une conclusion négative , avant de citer quelques faits intéressants, qui démentent ce qui vient avant.

Ce besoin des journalistes de faire du buzz et de conclure péremptoirement du haut de leur nullité est une marque de l'époque.

Ces primaires à Mqarseille sont évidemment un succès pour la démocratie et la mobilisation , entaché , inévitablement de quelques incidents mineurs montés en épingle par la presse.

 

 

Amen...

  • Nouveau
  • 22/10/2013 03:40
  • Par

45% des sympathisants de gauche interrogés par Opinionway pour Public Sénat, France 3 et La Provence pensent qu'il est le plus à même de battre le maire sortant. Samia Ghali recueille 39%. 

  • Nouveau
  • 22/10/2013 03:45
  • Par

Curieusement les critiques vont essentiellement aux deux femmes qui se presentaient aux primaires à Marseille ! bien sur, ces messieurs se reconnaissent entre eux ! c’est du moins ce qui ressort des commentaires ! ce que je note c’est que madame gali a été capable de faire bouger et voter  les gens des quartiers nord assez largement et quand on sait que marseille est la ville de France la plus grande au niveau du territoire, on comprend que la question des transports : un  bus toutes les heures le dimanche et un seul bureau de vote par secteur !!! n’est pas anecdotique ; on voudrait empêcher les citoyens des quartiers populaires de voter on ne ferait pas mieux…. c’est une femme de terrain comme monsieur menucci, et ça me fait vraiment plaisir que ce soient eux deux qui aient été choisis par les citoyens de gauche pour le 2eme tour ; 

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale