Une centaine de "marcheurs" s'apprêtent à quitter LREM

Par
Une centaine de "marcheurs", parmi lesquels quelques élus, devraient quitter La République en marche (LREM) vendredi, veille du conseil national du parti présidentiel appelé à désigner Christophe Castaner au poste de délégué général.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Une centaine de "marcheurs", parmi lesquels quelques élus, devraient quitter La République en marche (LREM) vendredi, veille du conseil national du parti présidentiel appelé à désigner Christophe Castaner au poste de délégué général.