Dans les Landes, six lycéens dans la «routine» des gardes à vue

Par
Six lycéens des Landes ont été placés en garde à vue, le 11 décembre, pour avoir tenté de murerl'entrée de leur lycée en guise de protestation contre la réforme des lycées.En France, le nombre de gardes à vue explose (+72% entre 2001 et 2008) au point où avocats et magistrats se mobilisent.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Six lycéens des Landes – dont quatre mineurs – ont été placés en garde à vue par les gendarmes, le 11 décembre, pour avoir tenté de murer l'entrée de leur lycée en guise de protestation contre la réforme des lycées. Ils ont été remis en liberté, dans la journée, avec en poche des convocations à comparaître devant la justice. La privation de liberté imposée à ces adolescents revêt cependant une portée symbolique, dans une période où la garde à vue «à la française» est contestée par un mouvement de refus qui implique un nombre grandissant d'avocats et de magistrats.