Le policier qui a tué Amine Bentounsi d'une balle dans le dos a été acquitté

Par

L'avocat général avait requis cinq années de prison avec sursis. Mais la cour d'assises de Bobigny a choisi d'acquitter Damien Saboundjian, ce policier qui avait tué un malfaiteur en fuite. Au nom d'une légitime défense qui avait pourtant été mise à mal pendant le procès.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le doute profite à l’accusé. Surtout quand il est policier. Le procureur avait pourtant demandé au jury de rendre « une décision qui ne puisse pas être interprétée comme un permis de tuer ». Mais le jury en a décidé autrement. Damien Saboundjian, un policier de 36 ans qui était jugé cette semaine devant la cour d’assises de Bobigny, a été acquitté. Il avait tué Amine Bentounsi d’une balle dans le dos le 21 avril 2012. Le policier, qui comparaissait pour « violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner », encourait 20 ans de réclusion criminelle.