Journalistes, excusez-vous!

Par Laurence de Cock et Mathilde Larrère

L'idée bruisse dès le début de l'affaire Fillon. L’histoire montre pourtant que sans une presse indépendante, point de saine démocratie.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.