Darmanin devra partir s'il est mis en examen, dit Griveaux

Par
Si le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin, visé par deux enquêtes - l'une pour viol, l'autre pour abus de faiblesse - était mis en examen, il devrait démissionner, a déclaré jeudi le porte-parole du gouvernement français.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Si le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin, visé par deux enquêtes - l'une pour viol, l'autre pour abus de faiblesse - était mis en examen, il devrait démissionner, a déclaré jeudi le porte-parole du gouvernement français.