Hervé Guichaoua: «Limiter le travail détaché à douze mois est inutile»

Par

À l’occasion de la présentation d’un nouveau plan contre le travail illégal, le juriste Hervé Guichaoua, ancien directeur du travail au ministère éponyme, explique que les mesures annoncées auront pour effet de ménager les cadors de la sous-traitance.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Lundi 12 février, à l’occasion de la commission nationale de la lutte contre le travail illégal, la ministre du travail Muriel Pénicaud a présenté le bilan intermédiaire du plan national de lutte contre le travail illégal et annoncé seize mesures pour mieux lutter contre la fraude au détachement et le travail non déclaré. « Il faut que les fraudeurs comprennent très clairement que le droit à l’erreur, ce n'est pas pour la fraude », a martelé la ministre.