Un "Gilet jaune" imagine la guillotine pour Macron, ire du gouvernement

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - L'un des "Gilets jaunes" les plus actifs dans les médias, le controversé Christophe Chalençon, s'est attiré vendredi les foudres du gouvernement en affirmant que des "paramilitaires" étaient prêts à renverser le pouvoir et en laissant planer la menace de la guillotine pour Emmanuel Macron.