Le cardinal Barbarin nie avoir couvert des actes de pédophilie

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le cardinal Philippe Barbarin s'est défendu mardi d'avoir couvert des actes de pédophilie commis par des prêtres sous son autorité, tout en reconnaissant que l'Église catholique devait s'interroger sur les procédures à l'œuvre en pareil cas. « Jamais, jamais, jamais je n'ai couvert le moindre acte de pédophilie », a déclaré l'archevêque de Lyon lors d'une conférence de presse organisée en marge d'une réunion des évêques de France, à Lourdes.