La France sanctionne le chef d'un groupe indien après un attentat

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - La France a annoncé vendredi le gel des avoirs du chef du Jaish-e-Mohammed (L'Armée de Mahomet), un groupe qui a revendiqué un attentat meurtrier, le 14 février, au Cachemire indien.