Sanctionner les chômeurs: ce qui se fait en Europe

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.


« Deux emplois raisonnables refusés » et hop ! des sanctions. Voilà en substance la proposition que Bercy devrait présenter aux partenaires sociaux convoqués pour des contacts bilatéraux à partir de ce jeudi 17 avril. Dans la droite ligne des commandements du président de la République : le 8 avril, en déplacement à Cahors, Nicolas Sarkozy avait annoncé un texte «qui permettra de tirer les conclusions du refus par un chômeur de deux emplois raisonnables».