Des peines de trois à quinze ans requises contre le «clan» Hamidovic

Par

« Toute ma vie, j’ai été l’esclave de plein de monde », c’est par cette citation que s’est ouvert, ce lundi 15 avril, le réquisitoire prononcé au tribunal correctionnel de Paris à l’encontre des vingt-deux membres présumés d’un réseau obligeant des jeunes filles, principalement mineures, à voler dans le métro parisien.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Toute ma vie, j’ai été l’esclave de plein de monde », c’est par cette citation que s’est ouvert, ce lundi 15 avril, le réquisitoire prononcé au tribunal correctionnel de Paris à l’encontre des vingt-deux membres présumés d’un réseau obligeant des jeunes filles, principalement mineures, à voler dans le métro parisien. Paradoxalement, elle n’est pas attribuée à une victime – ce procès se tient sans partie civile. Mais à l’une des prévenues, prénommée Vasvija, aux surnoms multiples, signe de la complexité d’une organisation dans laquelle les femmes peuvent aussi bien être exploitantes qu’exploitées.