C’est une nomination à l’image de ce que fut cette campagne présidentielle : improbable. Du moins, il y a encore dix jours. Car depuis peu, il est vrai, son nom était sur toutes les lèvres. On en parlait comme du choix le plus rationnel pour Emmanuel Macron. Le plus tactique aussi. Après des heures de discussions, de silences et de supputations, ce choix a finalement été confirmé lundi 15 mai. À 46 ans, le député et maire LR du Havre (Seine-Maritime), Édouard Philippe, devient l’un des plus jeunes premiers ministres de la Cinquième République.