Violences sexuelles: l’Assemblée examine un texte jugé insuffisant

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’Assemblée nationale a commencé lundi 14 mai l’examen en procédure accélérée du projet de loi « renforçant la lutte contre les violences sexuelles et sexistes » porté par la ministre de la justice, Nicole Belloubet, et la secrétaire d’État à l’égalité entre femmes et hommes, Marlène Schiappa. Très attendu, dans la foulée de l’affaire Weinstein qui a déclenché le mouvement #MeToo, le texte s’est attiré les critiques à gauche et à droite, mais également celles de député·e·s de la majorité, qui ne le jugent pas à la hauteur des violences et du sexisme révélés.