Européennes: Le Pen se défend d'avoir fait un signe suprémaciste

Par
Marine Le Pen s'est défendue mercredi d'avoir fait un signe de ralliement des suprémacistes blancs sur une photo où on la voit poser avec un parlementaire estonien d'extrême droite.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Marine Le Pen s'est défendue mercredi d'avoir fait un signe de ralliement des suprémacistes blancs sur une photo où on la voit poser avec un parlementaire estonien d'extrême droite.