Dépénalisée depuis 2000, la consommation de drogue est au Portugal un choix politique sanitaire et médical qui s'est traduit par un effondrement des décès par overdose et du nombre d'héroïnomanes.