Vent de panique chez les Balkany à Levallois

Par

Les Balkany se sentiraient-ils menacés dans leur forteresse bleu-UMP au point de perdre leur sang-froid ? Depuis que les résultats du premier tour sont tombés, Patrick Balkany, le sulfureux ténor de la cinquième circonscription des Hauts-de-Seine, en ballottage défavorable, redouble d’agressivité envers le candidat socialiste. Le second tour devrait être très serré.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les Balkany se sentiraient-ils menacés dans leur forteresse bleu-UMP au point de perdre leur sang-froid ? La question agite Levallois-Perret. Depuis que les résultats du premier tour sont tombés, Patrick Balkany, le sulfureux député sortant de la cinquième circonscription des Hauts-de-Seine, en ballotage défavorable, redouble de fébrilité et d’agressivité envers le candidat socialiste.

Mardi 12 juin, ses troupes ont chahuté la visite du premier ministre Jean-Marc Ayrault, venu encourager le maire PS de Clichy-la-Garenne, Gilles Catoire, avec une vulgarité qui a scandalisé jusque dans son propre camp. Un militant s’est jeté sur la voiture du ministre, une maire-adjointe lui a lancé des tracts pro-Balkany au visage, etc.