Impact temporaire de la reprise de la dette SNCF sur le déficit, dit Philippe

Par
La reprise partielle de la dette de la SNCF par l'Etat dans le cadre de la réforme ferroviaire pourrait avoir un impact temporaire sur le déficit de l'Etat, à hauteur de 0,1 ou 0,2 point de PIB, indique Edouard Philippe dans une interview publiée vendredi.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - La reprise partielle de la dette de la SNCF par l'Etat dans le cadre de la réforme ferroviaire pourrait avoir un impact temporaire sur le déficit de l'Etat, à hauteur de 0,1 ou 0,2 point de PIB, indique Edouard Philippe dans une interview publiée vendredi.