Affaire Karachi: dans le volet financier, prison ferme pour les anciens proches de Balladur

Par La rédaction de Mediapart (avec AFP)

Vingt-cinq ans après les faits, le tribunal correctionnel de Paris a condamné, lundi 15 juin, six prévenus dans le volet financier de l’affaire Karachi, dont Nicolas Bazire. Il a estimé que les proches de l’ancien premier ministre ne pouvaient ignorer « l’origine douteuse » des fonds versés sur son compte de campagne présidentielle en 1995.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Vingt-cinq ans après les faits, le tribunal correctionnel de Paris a condamné, lundi 15 juin, six prévenus dans le volet financier de l’affaire Karachi, à des peines allant de deux à cinq ans de prison ferme.