Greenpeace à la centrale du Tricastin : 21 interpellations

Par

Plusieurs dizaines de militants de Greenpeace ont pénétré dans la centrale du Tricastin (Drôme) tôt ce lundi matin, montant sur les infrastructures entourant les réacteurs pour y déployer deux banderoles. Vingt et une personnes ont été interpellées. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Une quarantaine de militants de Greenpeace ont pénétré dans la centrale du Tricastin (Drôme) tôt ce lundi matin, montant sur les infrastructures entourant les réacteurs pour y déployer deux banderoles, a annoncé l’organisation écologiste. Selon Le Parisien, vingt et une personnes ont été interpellées à 8 h 45. Elles seraient « sous contrôle » des quelque cinquante gendarmes sur place, a précisé le porte-parole de la place Beauvau, Pierre-Henry Brandet.