Des femmes roms sont séparées de leurs enfants pour avoir mendié

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Elles mendiaient dans la rue avec leur enfant. Arrêtées par la police, elles ont été placées en garde à vue. Elles sont ressorties seules du commissariat, poursuivies pour «défaut de soin», autrement dit maltraitance. Entre-temps, leurs enfants ont été confiés à l'administration, sans qu'elles en soient informées et qu'elles aient la possibilité de les voir. Elles risquent sept ans d'emprisonnement et 100.000 euros d'amende.