L'affaire Godard s'achève en queue de poisson

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le juge d'instruction chargé du dossier de la disparition de la famille Godard en 1999, dans lequel le père était recherché pour homicide volontaire, a rendu vendredi une ordonnance de non-lieu, a annoncé samedi 15 septembre le procureur de la République de Saint-Malo, Alexandre de Bosschère. Treize ans d'enquête n'ont pas permis d'expliquer la disparition du docteur Yves Godard, de son épouse et de leurs deux enfants, et « il reste beaucoup de zones d'ombre », a déclaré le procureur.