En finir avec quelques idées reçues sur la radicalisation

Par
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

Excellent article. C'est ce que nous n'arrêtons pas de dire, nombreux, comme Citoyens, depuis des années. A nouveau, défendre ramadan et conseiller d'apprendre l'arabe pour s'"ouvrir" n'est ni le problème ni la solution bien au contraire: nous n'avons pas affaire à des "langues", des "religion", mais à des Êtres Humains. Ou pas. C'est évidemment, en revanche la solution offerte par le régime.

Oui c'est un excellent article. Cependant au delà des réponses pour expliquer le radicalisme, apprendre l'arabe me semble être une reconnaissance qui permet aussi d'élargir un peu plus nos capacités à intégrer non plus tous ce qui seraient proches de nous comme l'anglais, l'allemand, l'italien et l'espagnol, apprendre l'arabe pourquoi pas, c'est comme apprendre les langues orientales, le russe etc c'est montrer aussi la considération qu'on porte non pas pour rejeter mais pour accepter et pour communiquer et c'est aussi permettre à ceux qui la maîtrise une compensation pour réussir leurs études car il me semble que pour un jeune aujourd'hui c'est un peu plus compliqué qu'auparavant.... même s'il ne possède que sa langue maternelle, communiquer n'est pas réduire son champ de connaissance dans la prise de conscience.

Pourquoi ne pas avoir développé les theses de cet article du monde diplomatique? même si l'article du monde diplomatique ne permet pas de comprendre ce phénomène sans faire une analyse sans concession de la société occidentale qui est incapable de donner un sens à la vie autre que la course à la consommation et à la puissance.

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

enfin de la lumière !

  • Nouveau
  • 16/09/2018 11:31
  • Par
Quand on voit le niveau général en anglais (langue facile, d’autant plus qu’on baigne plus ou moins dedans dès la naissance) on se dit que l’arabe (langue extrêmement difficile) c’est mission impossible.
Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale