Mona Chollet : « Il faudrait que les hommes soient mis au pied du mur »

Par
Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

Tous les commentaires

  • Nouveau
  • 15/09/2021 19:34
  • Par

Johnny Halliday  a parfaitement chanté l'amour : "que je t'aime heu, que je t'aime eu".

  • Nouveau
  • 15/09/2021 19:43
  • Par

Suis-je le seul à voir : " Vidéo bloquée par France TV" ?

Bonsoir,

J'ai le même message que vous.

Moi aussi...

Même message, vidéo bloquée par France TV pour des raisons de droits.

Vidéo non disponible

Cette vidéo inclut du contenu de FranceTV Distribution, qui l'a bloquée pour des raisons de droits d'auteur.

Et oila...

Ecouter Mona Chollet,la lire plus tard.Merci à Lénaïg et Mdp,,,,,,,

Euh, vidéo bloquée.... Que se passe t'il ?? 

J'étais co-autrice en 1993 aux Pays Bas d'un œuvre petit bouquin avec le titre : Les femmes versus l'état. Plus tard je ferai des précisions sur ce sujet. Saskia

  • Nouveau
  • 15/09/2021 21:28
  • Par

Ok... Un peu une sensation de survol... Mais bon, forcément...

Au lieu de verser des chèques de 100 euros financées par l'argent du contribuable à 6 millions de français les moins aisé.e.s, 

il serait préférable de les ponctionner (les 100 euros) sur les comptes offshores des fraudeurs fiscaux et par une TAXATION DES FORTUNE.E.S Soit à partir de + d'1 millions de revenu travail patrimoine et financier investi.

Si non c' ni fait ni affaire ou c' la vie à crédit alors que certains comptes gerbent!!!

 

OK, expliquez-nous simplement comment détecter les comptes offshore des fraudeurs, et comment pratiquer une saisie desdits comptes situés dans des paradis fiscaux. Merci.

Y a toujours un filon ... et des filous.

Et avec l’élection d'Eric Zemmour en avril 2022, on n'a pas fini de les entendre chouiner, les féministes d'opérette.  Il y a un filon... je vous le dis !

Vous n'aimez pas l'opérette ?

Mouais suis perplexe face à certaines affirmations de Mona Chollet. Les hommes ne s'intéressent pas à l'amour? Je conçois qu'il y ait une vraie différence entre hommes et femmes sur cette question, mais franchement, de par mon vécu (et du vôtre?), je crois bien qu'au moins une grosse proportion d'hommes aiment aussi l'amour... Cette façon d'esquisser un portrait d'homme moyen, parfait agent du patriarcat, ne me semble pas juste -- dans les deux sens du terme.

Oui, il y a une construction sociale de nos genres à la faveur des hommes -- la patriarcat-- mais elle ne fonctionne à tout instant, sur tout sujet, pour tout couple h/f à la manière d'une dictature d'hommes sur des femmes apeurées. Dans bien des cas, c'est plus insidieux, avec des comportements bien souvent plus tendanciels que déterministes (dont ne font pas partie, bien sûr, les horreurs effectivement masculines qui existent en matière d'agression sexuelle ou de violence physique).

Aussi la déconstruction, la réflexivité sur l'hétérosexualité, pas de problème. Par contre, les injonctions à s'ouvrir aux autre sexualités pour obtenir le bon visa politique, pas sûr que ce soit utile...

Ces mecs sont tous les mêmes (toujours à faire des généralités), ça rassure, si le monde était complexe, où irait-on…

Je partage votre sentiment - il me semble à moi aussi que pas mal d'hommes (et sans doute de plus en plus) s'intéressent à l'amour et assument un côté romantique (dédicace à tous ceux qui ont déjà passé des jours à pleurer pour un chagrin d'amour ^^').

Cela étant dit, on peut prendre la description que fait Mona Chollet comme un idéal-type, c'est-à-dire une forme de croquis, voire de caricature, qui grossit les traits typiques de l' "homme moyen" et qui les rassemble pour en faire un genre de modèle simplifié. On sait que ce modèle se rencontre rarement sous sa forme la plus pure dans la réalité, mais il reste utile pour comprendre une composante importante de la personnalité de beaucoup d'hommes.

Je crois que les discours féministes qu'on accuse parfois d'essentialiser ou de généraliser à outrance (en parlant "des hommes" ou "des femmes") peuvent souvent se comprendre sous cet angle. Après, dans un entretien plutôt court comme celui-là, il y a des raccourcis de langage et on ne retient que la dimension généralisante, mais bon. C'est un peu la limite du format.

Ce commentaire a été dépublié par son auteur·e.

C'est plus confortable vu depuis le point de vue d'Hans Lignier n'est ce pas ?

Mona chollet pourrait elle lâcher les hommes deux secondes ?

Je sais quand on à un fonds de commerce on s'y tient

Mais tour de même le coup de l'homme blanc patriarcal occidental  hetero responsable de tous les maux de l'univers c'est pas un peu too much ?

Fatigué de la misandrie régnant chez MDP. A quand une pensée alternative ?

ouais c'est relou quoi !!!

Franchement y a des mecs qui sont bien !!!

D'ailleurs c'est Didier Super qui l'a dit innocent

clip y'en a des biens © didier super

Laissez tomber, le courageux enpseudonymé a juste besoin d'une raison supplémentaire de faire dans son froc de trouille. C'est la raison d'être de ces gens-là…

  • Nouveau
  • 16/09/2021 09:05
  • Par

L'hétérophobie, c'est une discrimination positive ?

  • Nouveau
  • 16/09/2021 09:07
  • Par

Mettre les hommes au pied du mur? 
Maçon ça existe au féminin?

Ce commentaire a été dépublié par son auteur·e.

Dans cet entretien pas un mot sur une des raisons du déséquilibre structurel de la relation hétérosexuelle : l'échange economico-sexuel (voir le travail de Paola Tabet). Comment être à égalité avec l'autre quand on gagne moins d'argent et/ou quand on est plus jeune que son partenaire (situation assez standard dans le couple hétéro). Le travail du care féminin vient contrebalancer ce déséquilibre. 

Oui, mais il y a une histoire d’œuf et de poule là-dedans : c'est aussi parce que les rapports de genre nous habituent à une domination de l'homme sur sa partenaire qu'il paraît plus acceptable à une femme d'avoir un mec plus vieux et riche qu'elle, alors que beaucoup d'hommes vivraient très mal ce type d'asymétrie avec leur partenaire.

Parce que, dans les couples homo, la domination n'existe pas ? Incroyable.

Ce commentaire a été dépublié par son auteur·e.

Comment désintéresser des homme du féminisme : en leur donnant l'impression que quelque soit leur effort pour comprendre le sujet, il seront toujours mis dans le même panier que ceux qui n'en ont rien à faire. 

Si tel est le cas c'est qu'ils se sont "intéressés" au féminisme pour de très mauvaises raisons. 

Remplacez féminisme par anti racisme et vous comprendrez.

  • Nouveau
  • 16/09/2021 14:19
  • Par

On ne peut que plaindre ces femmes  qui ne rencontrent pas des hommes différents et pourtant  majoritaires... 

Ah ! Les vieilles filles !

Ce sont les pires n'est il pas ?

L'essentialisation de la condition masculine est une bêtise sans nom, cette dernière étant aussi diverse que la féminine. "Mettre les hommes au pied du mur" est une injonction générale inepte et dénué de sens. Traduisant en mots la médiocrité intellectuelle de notre époque, l'inflation de concepts s'apparentant à des slogans pour marques de lessives devient épuisante...

Merci de nier en un seul commentaire l'existence de la sociologie, de la psychologie, et de tant d'autres trucs inutiles.

(Oui, je me moque).

  • Nouveau
  • 16/09/2021 17:22
  • Par

En contrepoint utile, lire Comment l'amour empoisonne les femmes de Peggy Sastre (2018).

Et si on commençait par définir "l'amour", ce trop grand mot?

"Avec ce mot on explique tout, on pardonne tout, on valide tout, parce que l'on ne cherche jamais à savoir ce qu'il contient. C'est le mot de passe qui permet d'ouvrir les cœurs, les sexes, les sacristies et les communautés humaines. Il couvre d'un voile prétendument désintéressé, voire transcendant, la recherche de la dominance et le prétendu instinct de propriété. C'est un mot qui ment à longueur de journée et ce mensonge est accepté, la larme à l’œil, sans discussion, par tous les hommes. Il fournit une tunique honorable à l'assassin, à la mère de famille, au prêtre, aux militaires, aux bourreaux, aux inquisiteurs, aux hommes politiques. Celui qui oserait le mettre à nu, le dépouiller jusqu'à son slip des préjugés qui le recouvrent, n'est pas considéré comme lucide, mais comme cynique."

Laborit, Eloge de la fuite. Chapitre "Amour"

Et si on allait voir du côté d'Eva Illouz qui questionne ce que le capitalisme -notamment algorithmique- fait à "l'amour"?

https://www.youtube.com/watch?v=DoKXqHwo5Lg

Merci. Tout y est.

Merci.

Je ne peux pas parler du dernier livre de Mona Chollet puisque je ne l'ai pas encore lu mais c'est après 'Sorcières' , que j'ai trouvé brillant et documenté,  que j'ai éprouvé le besoin de lire ce qu'elle avait écrit auparavant. 

'Beauté Fatale' aborde le sexisme entretenu et cloisonné que l'on retrouve partout de manière insidieuse et source de mal être. Et 'Chez soi' particulièrement bien vu , reflet de notre personnalité, de notre société ou de notre situation,  amenant à une profonde réflexion sur nous même. 

Il y a des livres, lorsqu'on les referme, qui vous donne envie de bouger, de réfléchir. Me concernant, c'est le cas avec les ouvrages de Mona Chollet. Et cette interview A l'air libre correspond bien à ce qu'elle écrit. Son travail me fait penser que  Mona Chollet est féministe, intelligente,  fine analyste de notre société et lucide. Ca me va! 

Oui, ses ouvrages sont des outils de compréhension formidables. Si vous avez apprécié "beauté fatale", sa déconstruction des "rêves de droite" et de l'imaginaire sarkozyste qui infeste notre société depuis trop longtemps, est un petit livre (par la taille, pas par son contenu) qui devrait vous ravir.

Mona Chollet "rêves de droite, défaire l'imaginaire sarkozyste", Ed. zones, 2008.

Ce commentaire a été dépublié par son auteur·e.

Ben, j'aime bien Mona Chollet pour pas mal de ses articles mais je dois dire que Sorcières ne m'a vraiment pas convaincu. Sur le thème, je conseille le bien meilleur Caliban et la sorcière. Femmes, corps et accumulation primitive de Silvia Federici (qui va bien au-delà du côté totem de la sorcière). 

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous