«Les cinq de Roanne» en appellent à Hollande

Par

Plus d'un millier de personnes se sont rassemblées lundi 15 octobre devant la Cour d'appel de Lyon pour exiger la relaxe de cinq syndicalistes CGT condamnés en marge d'une manifestation sur les retraites en 2010.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Plus d'un millier de personnes, dont les secrétaires du parti de gauche et du parti communiste, Éric Coquerel et Pierre Laurent, se sont rassemblées lundi 15 octobre devant la Cour d'appel de Lyon pour exiger la relaxe de cinq syndicalistes CGT. Condamnés en première instance à une amende de 2 000 euros et à l'inscription de leur condamnation au casier judiciaire, ces fonctionnaires roannais étaient convoqués en appel.