Réforme des retraites: le fiasco d'une majorité alternative à gauche

Par

La loi sur les retraites a été adoptée mardi à l’Assemblée, sans enthousiasme mais sans mobiliser les foules de 2010. Une nouvelle illustration de l’incapacité d’une large partie de la gauche, insatisfaite de la politique menée par François Hollande, de proposer une « majorité alternative ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Sans enthousiasme mais sans drame. Mardi, le projet de loi « garantissant l’avenir et la justice du système de retraites » a été adopté en première lecture par l’Assemblée nationale avec 270 voix pour, 249 contre, au terme d’une semaine durant laquelle les débats parlementaires furent surtout marqués par l’accès de sexisme d’un député de l’opposition.