Chômage et misère explosent dans les quartiers sensibles

Par

Le rapport annuel de l'ONZUS (Observatoire national des zones urbaines sensibles), que Mediapart publie, dresse un état des lieux économique et social catastrophique. La crise a amplifié les écarts de conditions de vie entre ces 751 quartiers et le reste du pays. Le taux de chômage explose, y compris chez les seniors. Un mineur sur deux y vit sous le seuil de pauvreté.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les quartiers sensibles le sont particulièrement à la crise. Mediapart a pu prendre connaissance du rapport annuel de l’Observatoire national des zones urbaines sensibles (ONZUS), qui sera présenté le 16 novembre par sa présidente Bernadette Malgorn et par le ministre délégué à la ville François Lamy : le document dresse un état des lieux catastrophique de l’état économique et social de ces territoires.