Pour une protection renforcée des lanceurs d’alerte!

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est une bataille démocratique de première importance qui commence : à la suite de l’adoption par les différentes institutions européennes concernées d’une directive sur les lanceurs d’alerte, la France a désormais deux ans pour la transposer dans sa législation nationale. Dans le but que cette transposition donne lieu à un texte très progressiste, retenant les acquis les plus importants de la directive européenne, tout en intégrant certains des acquis de la législation française issus de la la loi dite « Sapin 2 », ainsi que des propositions protectrices complémentaires, d’innombrables syndicats, associations, ONG se sont associés, pour lancer des initiatives multiples.