France: Le délit de consultation de sites djihadistes censuré

Par
Le Conseil constitutionnel a de nouveau censuré vendredi une disposition de la loi sur la sécurité publique sanctionnant la consultation habituelle de sites djihadistes, soulignant qu'elle constitue une atteinte non "proportionnée" à la liberté de communication.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Le Conseil constitutionnel a de nouveau censuré vendredi une disposition de la loi sur la sécurité publique sanctionnant la consultation habituelle de sites djihadistes, soulignant qu'elle constitue une atteinte non "proportionnée" à la liberté de communication.