La mobilisation des "Gilets jaunes" en nette baisse

Par
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

Pas en baisse à Marseille en tout cas: mais tout le monde sait que quand y a bout y a baisse.

Ouf 

Je le pense également.
Les infos relatives au report des fameux 100 euros a de quoi rallumer les colères.

JP N

Quand vous allez au petit coin vous pourriez fermer la porte: pas besoin d'en faire profiter tout le monde.

Il est sympa, le patron de Longchamp, mais c'est du Vuitton que ma femme veut pour Noël.

"Démerde toi avec Internet" que je lui ai lâché en espérant qu'elle n'explose pas notre forfait.

Voila ce que c'est d'épouser une femme bobo suv diesel nazi mais grande amatrice de Lordon.

Il est bien regrettable de voir acheter du LV qui est tape à l'oeil et nouveau riche (tout au moins dans sa forme populaire) . Dans les années 80 déjà, on entendait dire que c’était "bonniche"...

Eh oui Castaner est de ceux qui osent tout. et surtout le pire... On a beau dire et se faire traiter de complotiste mais c'est bien avec la séquence strasbourgeoise que le pouvoir reprend la main, très provisoirement je pense. De là à penser qu'elle a été à tout le moins orchestrée...

Quand un mouvement s'essouffle le pouvoir a les mains libres. Voilà la situation avec un mouvement si ambigu!,

foot-in-mouth Vous avez dit s'essouffle? En effet mais c'est pour faire une petite pose:

Le p'tit bal du sam'di soir
Ou le coeur plein d'espoir
Dansent les midinettes,
Pas de frais pour la toilette,
Pour ça vous avez l'bonsoir,
Mais du bonheur dans les yeux
De tous les amoureux
Ça m'a touché, c'est bête,
Je suis entré dans la fête
L'air digne et le coeur joyeux,
D'ailleurs il ne manquait rien,
Y'avait tout c'qu'il convient,
Des moules et du vin rouge,
Au troisièm' flacon ça bouge,
Au quatrièm' ça va bien,
Alors il vaut mieux s'asseoir
Le patron vient vous voir,
Il vous dit : c'est la mienne,
Et c'est comm'ça tout's les s'maines
Au p'tit bal du sam'di soir.

tu crois au père noel! c'est le moment!

je vois autours de moi beaucoup plus de gens excédés par le chaos que vous semez que tu ne le crois

Au début ils étaient compréhensifs

mais maintenant apres toute cette violence et atteintes aux libertés de circulation ,non!

 Au lieu de cela , formez un parti politique démocratique.

Commentaire qui vous va bien : totalement con. (Par ailleurs, je n'apprécie pas votre tutoiement, gardez-le pour vos semblables.)

Que les journalistes de Mediapart soient plus rigoureux, plus précis, plus "pro" sur les infos qu'ils donnent du mouvement. Trop facile de s'en remettre à l'agence Reuter (???), aux chiffrages du Ministère de l'Iintérieur (???). Pourquoi ne chiffre-t-il pas lui-même, par ses moyens, ce média, par ailleurs allié à d'autres pour en principe faire ce genre de dénombrement, plus "crédible" que ceux évoqués ? Silence sur ce point. En se faisant l'écho du pouvoir en place, et de ses chiens de garde (nombreux et puissants médiatiquement), le moins que l'on puisse dire, c'est que Médiapart a choisi son camp : celui du régime d'apartheid riches versus pauvres, d'institutions qui protègent les élites et la finance, etc. Pas très glorieux tout ça : au moment de l'histoire où risque de s'installer ad vitam aeternam le triomphe de l'Inégalité.

la merditude de reuters qui si lie aux articles de mediapart. Et rien sur un état qui empêche de manifester et joue de chiffres absurdes. On était nombreux hier, et les crs nous on dispersés pour éviter les plans larges de foule sur la tv. la mission : rendre les citoyens spectateurs peureux, leur liberté : consommer. les méchants gilets jaunes sont liberticides. Allez Mediapart ressaisis toi !
  • Nouveau
  • 16/12/2018 09:13
  • Par
Retranchés derrière leurs milices ( ce qu'est devenue la police), Macron et ses valets voient les gens comme des ennemis. Alors que leur mission serait de les servir : ils sont mandatés et payés pour cela. Depuis Sarkozy, on a vu les membres du gouvernement en déplacement s'abriter derrière un dispositif de sécurité toujours plus étendu. Peur des attentats ? Foutaise, les puissants sont épargnés par les terroristes, qui s'en prennent toujours aux gens ordinaires, quelquefois aux journalistes. Non, peur des gens, parce qu'ils savent bien qu'ils font mal. Je leur souhaite que derrière leur ego, leur cynisme, leur mépris, les tensions, les problèmes, les incompétences de leurs obligés, et le manque d'amour ruinent leurs âmes ainsi tourmentées.
  • Nouveau
  • 16/12/2018 09:42
  • Par

Moins de GJ sans doute . Moins de casse aussi . Plus de flics payés par les impôts des GJ , toujours . Toujours autant de français pour soutenir les GJ sans nul doute. Et pour finir , Castaner , le visage illuminé de satisfaction imbécile , persuadé qu'il a gagné en maintenant le 80kmh , les grenades et les canons à eau.....Tremblez tous , car il y a toujours à craindre de la violence d'une paix mal négociée..... mère de toutes les frustrations ! Des exemples ?

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale