A Calais, Macron contre-attaque sur sa politique migratoire

Par
Critiqué depuis un mois pour sa politique migratoire jugée "inhumaine", Emmanuel Macron a contre-attaqué mardi en défendant ses choix politiques et en apportant son soutien aux forces de l'ordre mises en cause par des organisations de défense des droits de l'homme.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

CALAIS, Pas-de-Calais (Reuters) - Critiqué depuis un mois pour sa politique migratoire jugée "inhumaine", Emmanuel Macron a contre-attaqué mardi en défendant ses choix politiques et en apportant son soutien aux forces de l'ordre mises en cause par des organisations de défense des droits de l'homme.