Notre-Dame-des-Landes sera évacué des "plus radicaux", dit Collomb

Par
Le site de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique) sera évacué au moins des "éléments les plus radicaux" quel que soit l'avenir du projet aéroportuaire aujourd'hui en suspens, a déclaré mardi le ministre français de l'Intérieur, Gérard Collomb.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Le site de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique) sera évacué au moins des "éléments les plus radicaux" quel que soit l'avenir du projet aéroportuaire aujourd'hui en suspens, a déclaré mardi le ministre français de l'Intérieur, Gérard Collomb.