Près de Blois, les gaziers durcissent la grève

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Chémery (Loir-et-Cher), de notre envoyé spécial.Les pins succèdent aux étangs, les étangs aux vignes, et les vignes aux puits de contrôle. Depuis la départementale 956, près de Blois, rien ne laisse soupçonner à l’automobiliste qu’il circule au-dessus du premier site de stockage de gaz naturel de France, deuxième en Europe. Cette bulle de 7 milliards de mètres cubes, piégée à 1 100 mètres de profondeur dans une nappe phréatique étirée sur cinq communes, suffirait à chauffer tous les habitants de la région Centre-Val de Loire pendant cinq ans.