mot de passe oublié
onze euros les trois mois

Restez informé tout l'été sur Mediapart !

Profitez de notre offre d'été : 11€ pour 3 mois (soit 2 mois gratuits) + 30 jours de musique offerts ♫

Je m'abonne
Mediapart jeu. 25 août 2016 25/8/2016 Dernière édition

Neuf intellectuels antillais lancent un manifeste de la révolte

16 février 2009 | Par La rédaction de Mediapart

Quelque 15.000 manifestants (selon les organisateurs), la plupart d'origine antillaise, ont manifesté ce samedi à Paris et 5.000 à Marseille, en solidarité «avec les mouvements initiés en Guadeloupe contre la vie chère». Après une semaine dominée par la crise antillaise et alors que les négociations sont suspendues à la Guadeloupe, Mediapart remet en valeur le document fondamental pour en saisir les enjeux. Avec les écrivains Edouard Glissant et Patrick Chamoiseau (photo), ils sont neuf – artiste, comédien, sociologue, philosophe, universitaires. Le Manifeste qu'ils ont confié à Mediapart donne une perspective politique à la révolte sociale qui, sur fond d'héritage colonial, ébranle les départements français d'outre-mer. Solidaires des grèves, ils dessinent un modèle économique alternatif au modèle dominant, dont Martinique, Guadeloupe, Guyane et Réunion offrent une caricature aggravée. Loin de se limiter à la situation outre-mer, ce Manifeste ouvre une réflexion d'avenir pour la France.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ils sont neuf. Neuf Antillais, Martiniquais ou Guadeloupéens. Le Manifeste qu'ils ont confié à Mediapart et qu'ils souhaitent diffuser le plus largement possible donne sens et ambition, politique et sociale, aux révoltes qui, de la Guyane d'abord à la Réunion demain, en passant par la Guadeloupe et la Martinique, ébranlent la France en son cœur par le détour de ses marges, ces confettis ultra-marins de notre défunt empire colonial.