Quatre foulards et une soutane en politique

Par

Mediapart revient sur cinq exemples où la politique s'est diversement accommodée de la laïcité. De Sabiha Hejli «démissionnée» de Clermont-Ferrand en 1989, à Besma Mechta, élue d'Echirolles (Isère), ou Maïmouna M'Baye, élue de Creil (Oise) depuis 2008, en passant par Najette Sounni, qui s'est retirée du conseil municipal d'Arbois (Jura), et frère Pierre-Marie Jourdan, qui siège depuis 2008 en soutane au conseil municipal de Plouharnel (Morbihan).

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Vingt ans de débat. Pour quelles avancées? La candidature aux régionales d'Ilham Moussaïd, jeune musulmane militante du NPA portant un foulard (lire notre article), déclenche les passions et divise à nouveau la société française. Du côté du parti d'Olivier Besancenot, on dit «vouloir passer à autre chose et ne surtout pas se laisser enfermer dans une polémique nauséabonde».