Un gentil réquisitoire pour le prévenu Gaubert

Par

Un seul délit retenu, et une peine symbolique d'un an de prison avec sursis demandée contre Thierry Gaubert, un proche de Nicolas Sarkozy, dans le procès des détournements du « 1 % logement ». Une mansuétude assez étonnante de la part du parquet de Nanterre. Le jugement sera rendu le 3 mai, entre les deux tours de la présidentielle.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Heureux qui comme Gaubert comparaît à Nanterre ! Renvoyé en correctionnelle pour 23 infractions dans l'affaire du « 1 % logement » par le juge d'instruction Richard Pallain, l'homme d'affaires et ami de Nicolas Sarkozy a eu droit à un réquisitoire plus que modéré, ce jeudi 16 février.