Hamon se pose désormais en «candidat du pouvoir d’achat»

Par

Lors de la présentation de son programme présidentiel, le candidat du PS a repris l’essentiel de ses mesures phare de la primaire, comme le revenu universel, la taxe sur les robots ou le 49.3 citoyen, mais en les encadrant. Surtout, il a infléchi son discours en direction des classes populaires et moyennes. « Je suis le candidat de la feuille de paie », a-t-il affirmé.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Du fond, du fond, du fond » pour espérer sortir de la nasse : Benoît Hamon a présenté jeudi 16 mars un projet présidentiel qui reprend les grands axes de sa campagne de la primaire, marquée par sa conversion écologique, mais qui s’est étoffé de propositions de ses anciens adversaires, notamment Arnaud Montebourg.