Marché de l'eau à Lille: une plainte à 316 millions d'euros

Par
Le procureur de la République de Lille vient d'enregistrer une plainte contre X pour «abus de confiance, complicité, faux et usage» dans le cadre du marché de l'eau potable à Lille. Le document détaille plusieurs délits présumés qu'auraient commis la communauté urbaine de Lille et son délégataire privé, la SEN, propriété de la Lyonnaise des eaux et Véolia. Les plaignants, une association d'élus et d'usagers, réclament le remboursement de plus de 300 millions d'euros.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L'ancien Premier ministre socialiste, Pierre Mauroy, va bientôt recevoir un cadeau empoisonné pour son départ, le 18 avril, de la présidence de la communauté urbaine de Lille. Il s'agit d'une plainte contre X pour «abus de confiance, complicité, faux et usage», enregistrée le 7 avril dernier au bureau pénal du Tribunal de grande instance de Lille.