L'affaire d'espionnage contre Greenpeace prend une nouvelle dimension. L'examen du dossier judiciaire, dont Mediapart a pu prendre connaissance, apporte des révélations sur la surveillance, notamment informatique, dont l'organisation écologiste a fait l'objet, à l'initiative d'EDF.