Le ministre Douillet : un conflit d'intérêts à 500.000 euros

Une société commerciale, dont le ministre des sports est l’un des actionnaires historiques, a réclamé devant la justice 500.000 euros de dommages et intérêts à la Fédération française de boxe, dont le ministre de tutelle est... David Douillet. Le litige, qui devait se plaider le 13 avril, a été renvoyé au 25 mai prochain, après l’élection présidentielle.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

C’est un cas d’école de conflit d’intérêts. Une société commerciale, dont le ministre des sports David Douillet est l’un des actionnaires historiques, a réclamé devant la justice 500.000 euros de dommages et intérêts à la Fédération française de boxe, dont le ministre de tutelle est le même David Douillet, selon des informations recueillies par Mediapart. Le litige, qui devait se plaider le 13 avril devant le tribunal de grande instance de Bobigny, a finalement été renvoyé in extremis au 25 mai prochain, soit après l’élection présidentielle.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal